Follow by Email

jeudi 4 septembre 2014

Mayotte en Danger / DÉPUTES ET SÉNATEURS

Par ces temps difficiles, ce ne sont pas nos sénateurs et députés qui se mettent en évidence pour servir la population. Pardon, ce n'est pas le cas du député Boinali Toumbou Saïd qui parle d'appliquer la réforme des rythmes en UTILISANT LES PRÉAUX ! Oh ! suis-je bête en tant que parent d'élève de n'y avoir pas pensé avant !
Pas de photo autorisée mais on l'a vu à la télé : il profite bien le bougre !

Et Ibrahim Aboubacar, chevalier blanc du petit peuple ?

Et Thani Mohamed, si prompt d'habitude à jouer les Zorro ? C'est vrai que celui-là est très occupé à rentrer son argent de poche... surtout qu'il ne table plus que sur 3000 € au lieu des 5000 passés pour compléter ses maigres indemnités et frais de mandat (seulement 13000 euros !).
http://www.atlantico.fr/decryptage/ceux-qui-disaient-tout-ceux-qui-restaient-flous-tres-interessantes-lecons-examen-detaille-declarations-revenus-parlementaires-1684421.html#lv1kU37CxyI2FQJJ.99

Et Abdourahamane, pourtant ancien instit, si discret à Mayotte depuis qu'il s'est fait blackbouler de la mairie et si transparent au sénat, celui dont une épouse escroquée de 7000 euros a exigé un droit de réponse dans les médias parce qu'il s'agissait de 20000 € !

Entendez-les donc ces trois, muets comme des carpes, silencieux comme des muets ("UBURIHA MAURI BUBU") ! C'est vrai qu'il est moins dommageable de dire des bêtises (URUNGOA MAFITSI) que de les faire (UFANYA MAFITSI) !

photo autorisée wikipédia / sculpture d'Idari Jongoro (1594 - 1634)