Follow by Email

lundi 8 septembre 2014

France en Danger / « SINISTRES CRÉTINS »


Il s’agit bien de « SINISTRES CRÉTINS » !
Dans ce climat de défiance générale, nous devons aussi mettre en quarantaine l’administration centrale qui réforme et promulgue au nom d’une démocratie confisquée. N’hésitons pas à lui signifier que la mise en question qu’ils suscitent peut déboucher sur un combat institutionnel parce que la République ne peut supporter plus longtemps un fonctionnement aussi dévoyé.
A propos des fonctionnaires du ministère de l’Éducation Nationale, je vous suggérais de lire l’édito de Polony... Extraits choisis :

«Quatre ministres en deux ans, des débats indignes ou guignolesques, des rumeurs délirantes et des réformes au mieux insignifiantes, mais commentées deux années durant. Pendant ce temps, les résultats de l'école française sont toujours plus accablants, et ce qui fut un système éducatif formidable poursuit sa descente aux enfers... 
... /... les choix, rue de Grenelle, sont le fait d'une administration indéboulonnable et figée dans son idéologie depuis le début des années 1980. Mais justement, on aurait pu rêver d'un ministre qui rendît à la politique ses droits. D'un ministre qui s'attaquât aux véritables problèmes, l'évaluation des méthodes d'apprentissage, la formation pluraliste des professeurs, la mise en avant du mérite et de l'effort… Eh bien, à cause de sinistres crétins, l'école, la République, les enfants et la France attendront. »

Vous avez bien lu : la journaliste parle bien de « sinistres crétins » à propos des ministres et de l’administration de la rue de Grenelle !