Follow by Email

mercredi 28 février 2018

GRÉVE GÉNÉRALE A MAYOTTE / NOUVELLES DU FRONT



https://www.facebook.com/mayottela1ere/videos/1685081784864185/


CE MATIN 28 février 2018. Peu de circulation ce matin à cause des nombreux barrages.


AVANT-HIER AUX INFOS :


* Après une semaine de mobilisation, les élus se mouillent enfin et soutiennent du bout des lèvres… le préfet a peut-être des dossiers sous le coude…


* Gérer les urgences peut s’assimiler à du populisme. Il faut monter et protester à Paris. L’État, lui, renvoie aux assises de l’outre-mer manière de ressasser tout ce qu’il faudrait faire... depuis des lustres, les rapports, les missions, les visites, bref le "yaqu'à"  fautqu'on" sans que rien ne vienne !



* Les voitures de police sont violemment caillassées, les syndicats réclament des équipements prévus pour la guérilla urbaine. Une supérette s’est fait durement braquer sauf que les renforts sont arrivés contre les manifestants. 


* Le député Mansour Kamardine qui a seul le mérite de porter la parole mahoraise (Où sont les trois autres ? Où est notre cher vice-président du Sénat ???), constate que les moyens sont mis pour taper sur les manifestants. Il souhaite une CDI, une Compagnie départementale d’intervention, plus de moyens alors qu’un bateau sur huit seulement est en état pour surveiller les eaux territoriales. D’après le député c’est une situation de guerre civile. Même les docteurs sont attaqués. Un général 5 étoiles a dit à l’Assemblée que la guerre civile est inévitable. Il faut agir avant d’avoir à exprimer des condoléances. Le député LR annonce la venue de Wauquiez comme celle d'un sauveur…


HIER MARDI 27 Février 2018


https://www.facebook.com/mayottela1ere/videos/1685081784864185/


* Mobilisation massive, magasins fermés.


* Le Président du Département se montre timidement avec les manifestants suite à des négociations avec les manifestants en présence d’avocats…


* Un responsable des manifestants : « … l’État semble sourd… Nous revendiquons notre sécurité, nous revendiquons notre bien-être… nous vivons dans la 5ème puissance économique mondiale qui fait le gendarme dans le monde et qui n’est même pas capable de faire le gendarme dans une île de 200 000 habitants, une ville moyenne française… »


* Une seule tête suffit ! Une seule tête dépassant de l’eau a suffi pour empêcher la barge d’accoster. Il a fallu l’arrivée d’une vedette de la police et surtout que le baigneur veuille bien mettre fin à sa baignade, trente minutes plus tard…


* Les entreprises souffrent, le chômage déjà de masse va s’aggraver encore.


*Le préfet, lui, dans un entretien à la radio. 
« Le sentiment (d’abandon) est lié à deux choses, 1, l’insularité, 2, l’éloignement, 3 une départementalisation récente… »


Le journaliste : "… mais il (ce sentiment) est aussi basé sur une réalité, Mayotte représenterait 0.2 % des dépenses de l’État alors qu’elle représente 0.3 % de la population française. Un autre chiffre, un habitant de Mayotte coûte 900 € par an contre 3300 € en métropole, un chiffre n’émanant pas d’un syndicat, c’est l’ARS qui le dit… »


Le préfet (dans l’esprit) : « L’État met en moyenne 1.1 milliard tous les ans, plus que ne le font les collectivités locales… Département par département, je ne suis pas sûr que Mayotte soit la dernière (1)… »


(1)   La DGF, dotation globale de fonctionnement, qui était de 40 milliards d’euros en 2014 est passée à 31 milliards en 2017…Batailles de chiffres donc, il n’empêche que pour la santé, l’éducation, la sécurité, le Mahorais n’est qu’un citoyen au rabais, et si ce n’est l’État, ce sont ses institutions, c’est un peu comme pour la SNCF si déficitaire parce qu’on lui a enlevé des filiales qui elles génèrent des bénéfices ! 
"Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.."