Follow by Email

mardi 6 février 2018

FRANÇAIS DISCRIMINES DE MAYOTTE ! / Mayotte, France en Danger !

Alors que l'hôpital public refuse d'accueillir les Français couverts par la sécu et cotisant à une mutuelle (1) (renvoyés vers le privé... 20 médecins pour les 260 000 habitants officiels... 500 000 plutôt avec plus de 50 % d'étrangers non recensés... et ce n'est pas Jamel Mekkaoui de l'Insee qui nous fera croire que cela relève du fantasme... il a des consignes et ne manque pas de talent pour enfumer avec ses chiffres mensongers), 

alors que les droits des citoyens ne sont ici que théoriques. Pour ne parler que des principaux : 

* droit à la sécurité (pourtant mentionné dès le début de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen), 

* droit à l'éducation (au rabais vu qu'il faut partager les moyens et que les sinistres crétins du vice-rectorat, virulents supplétifs des réformes lamentables, aggravent surtout la catastrophe). 

* droit à la santé (dysfonctionnement le moins indirect).

Le COLLECTIF des CITOYENS de MAYOTTE
  confirme et analyse hier lundi 5 février 2018, lors d'un temps de parole à KTV KweziFM : 

* dernier investissement en date de l’État : "la maison des étrangers".

* L’État subventionne de fait les naissances record à Mayotte !

* L’État laisse faire le remplacement de population.

* Si la victime n'est pas la femme d'un préfet, même un meurtrier ne sera pas poursuivi à Anjouan...

* Que les étrangers sur l'île soient régularisés, qu'on sache qui ils sont, où ils sont alors que l'anonymat assure aux délinquants et criminels la transparence, l'impunité la plus complète... Même les animaux d'élevage sont identifiés ! (l'INSEE de Mekkaoui peut les recenser...)

* Les politiciens locaux ? On ne peut pas compter sur eux ! Ils sont démissionnaires, ne dénoncent pas les constructions illégales vu que l’État aussi s'en lave les mains... Mayotte ne s'en sortira jamais... les élus ne sont que des opportunistes du système...

(1) une plainte est en cours d'instruction pour discrimination.