Follow by Email

mardi 3 janvier 2017

BONS VŒUX POUR 2017 / Vœux en Occitanie


Si on entrait dans la nouvelle année le 25 décembre (c'était le cas sous Charlemagne et les vœux sont encore souvent exprimés à Noël en Provence) (1), la date a pu varier pratiquement jusqu'au 1er avril.

Quelques souhaits exprimés pour le nouvel an :

" Bona annada
Plan granada
De plan maitas acompanhada "  

« Vous soueti la bouno anado Dé pla acoumpanhado »
Lou souc de Nadal

" Bonjorn e bon an nou !"

" Bona e urosa annada "

" Bona annado, pla granado !"

" Bona annada de forças autras acompanhada !"

"Bonjorn e bona annado melhora que la passada !"

" L’an que ven es un brave ome que promet tot ço qu’om vol. cadun pren e cadun dona, bona annada e bon an nou. "

" Per tant pichonet que siogesse, ie ei passat pel pont malgrat le fret e la torrada per vos souetar la bona annada."

   Celle ou celui qui recevait les souhaits répondait parfois d'une formule facétieuse, en
manière de plaisanterie ou de familiarité :
" Ieu, soi de Carcassona,
Qual me la soèta
Me la dona !"
Moi, je suis de Carcassonne,
Qui me la souhaite
Me la donne !
   Puis il donnait une friandise ou une petite pièce de monnaie et les enfants prenaient congé
en souhaitant les meilleures choses du monde :  

"Que l'an novèl
Vos siaga encara pus bèl !
Que l'an nouveau
Vous soit encore plus beau !

Qu'ajètz de blat
Duscas al teulat !
Que vous ayez du blé
Jusqu'au toit !

Qu'ajètz tant de drollons,
Coma de plècs als cotilhons !"
Que vous ayez autant d'enfants
Que de plis aux jupons !

Il arrivait parfois que la personne visitée et honorée soit des plus pingres. Si elle ne
donnait rien en échange de leurs voeux, les enfants marmonnaient entre leurs dents :
"Que la foira t'escane
Tota l'annada !"

Que la diarrhée t'étouffe
Toute l'année !

"Que lu chiol te pruse
Coma un sac de piuzes !" (2)

Que le cul te démange
Comme un sac de puces !

De nos jours, au moment de trinquer au nouvel An, les anciens disent souvent :
A l'An que ven
Se sèm pas mai,
Que siaguèm pas mens !

(1) Marcel Pagnol fait dire à Lili, son copain des collines : " A l'an que vèn, si sèn pas pus que siogessen pas mens !" À l'année qui arrive, Si on n'est pas plus, Que l'on ne soit pas moins
https://www.facebook.com/Marcel.Pagnol.groups/?fref=ts
(2) les Chevaliers du fiel rajoutent (dans l'esprit)"... et que ton bras trop court t'empêche de te gratter !" 



photo autorisée 1 fragon ou petit houx (wikipedia) aut Fritz Geller Grimm
2 diplotaxis fausse rouquette derrière le moulin de Fleury.