Follow by Email

dimanche 22 janvier 2017

Paul Valéry, un singulier horizon...

"Ce toit tranquille, où marchent des colombes,
Entre les pins palpite, entre les tombes…" Le Cimetière Marin (1920) 


Poète reconnu, Paul Valéry (1871 - 1945) est aussi un essayiste d'un modernisme certain. Tenant formellement à se démarquer des philosophes  « Je lis mal et avec ennui les philosophes, qui sont trop longs et dont la langue m'est antipathique. » (Cahiers T1 p. 197), près d'un siècle après, Valéry reste d'une étonnante actualité :

“Il faut rappeler aux nations croissantes qu'il n'y a point d'arbre dans la nature qui, placé dans les meilleures conditions de lumière, de sol et de terrain, puisse grandir et s'élargir indéfiniment.” Paul Valéry / Regards sur le monde actuel. 1931.

“La politique est l’art d’empêcher les gens de se mêler de ce qui les regarde.” P. Valéry / Rhumbs.

"Les grandes vertus des peuples allemands ont engendré plus de maux que l'oisiveté n'a jamais créé de vices." Paul Valéry / Variété I (1924) la Crise de l'esprit.  



Ce natif de Sète, "l'île singulière", étonne par une perception prémonitoire non endiguée par une pensée unique sur bien des points propagandiste. Un homme à étudier, empathique et sans emphase... un penseur rare, singulier...