Follow by Email

vendredi 12 décembre 2014

FLEURY D'AUDE EN LANGUEDOC / Le dictionnaire de Sabarthès

FLEURY et les mentions concernant la commune dans le Dictionnaire Topographique de l’Aude de Sabarthès :
Fleury, commune du canton de Coursan, église paroissiale dédiée à saint Martin, sénéchaussée de Carcas, Perignanum 1080Perinianum 1212, Perichanum 1221, Pelignanum 1257, castrum de Periniano 1271, Pevinhanum = Perinhanum 1303Pesyhan, Pesyhia 1476 : perignau, Perinhan, Perynhan 1537. En mars 1736, la terre de Pérignan fut érigée en duché-pairie sous le nom de Fleury, sur la tête de jean-Hercule de Rosset de Fleury / Pérignan 1807 / En 1814, le nom de Fleury est de nouveau adopté. 


L’Acquirou ferme / A la Quiro 1495 / l’Aquirou 1773 / La Quirou 1781.
Aiguesclaires lieu dit / Era Clara 1495 (coteau de Liesse)
Arpi anc fief royal
Baurène, anc fief royal Vaurena 1495 (entre les Cayrols et la route de la mer).
la Bâtisse Basse / La Bâtisse Haute
Birroust ferme
Boëde « une meterie appellée Boïde » 1773
Bourdigou bergerie
Bresenda ancien fief royal 1495
La Broutte ferme / Courtal de la Braute 1781 La Broutte XVIII carte Cassini
Les Buadelles ferme au terroir de la Clape / Buadelle 1763 / Lasbugadelles 1781 / Bagadèles cad / Las Bugadelos vulg
Cabibel, ferme.
La Caboujolette, lieu dit, ancien fief royal, « A la Cava Nageleto » 1495.
Canteperdrix, ancien fief 1495.
Le Capel ferme
Carabou, lieu dit, ancien fief royal, Carabot 1495
Le Cardaïre ferme ruinée, 1781
Cascabel ruisseau en limite de Fleury et Narbonne a servi à déssécher l’étang de Fleury (?)(1).
Chicollet ferme
Constantin ferme
Coste-Marie lieu dit1495
Le Courtal-Cremat ferme / Le Courtal-Nau 1781 (2)
Le Cros faubourg
Les Escourgeats cadastre Fleury section C
L’Estorte ancien fief royal 1495
l’Etang-Haut ferme
Etang de Fleury (voir Tarailhan)
Les Exals, anc étang oeil de mer entre la redoute de Saint-Pierre et l’église St-Pierre-de-la-Mer, communes de Narb et Fleu 1329 (3)
La Fontanelle ferme
Fontlaurier anc moulin vent XVIII
Le Fourraillou ancien promontoire Fleury Cap du Fourraillou 1773 Fourrouillou vulg
Gairèzes lieu dit ancien fief royal Salles et Fleury 1322
Gourgousan loc disparue ancien fief du roi, Gorgocianum villa 782
Granier bergerie, Lou courtal de Granier 1773
la Grangette bergerie 1773
Grau de Vendres Fleury mettait en communication l’étang de Fleury avec la mer.
Gui ferme 
L’Île Fleury entre l’ancien et le nouveau lit de l’Aude.
Le Jardin du Duc écart XVIII Jardin de Huc 1781
Landes ferme Fleury 1763
Le Léger ferme Fleury
Maille biau ferme ruinée Malhabiou 1781
Mire-L’Etang ferme Mirelestang 1781
Montbajou lieu dit
Les Montilles ferme
Le Mourel ferme, ruines
Moyau ferme Une meterie... et cazal ditte Mauya 1773
La nécli, ferme Une meterie dite l’Anécly 1773 La Nirly 1781 La Négly 1807 La Nécli cad
Notre Dame de Liesse chapelle rurale votive, ancien monastère de dominicains / « Les Jacobins de Notre Dame de Liesse » 1756 / « Les religieux de N D de Liesse, le couvent de N D de Liesse »  1773 / C’est encore à cet oratoire fondé par Louis de Vervins, près de l’ancien couvent des Dominicains, que s’applique ce document : « Sacellum Beatissimae Virginis de Laetitia » 1620. 


 L’Oeil-Doux, ferme et excavation
L’Oustalet ferme
La Pagèze ferme
Pech-Saint-Martin lieu dit au terroir de la Clape « Al Pos de Sant Marti » 1495
Pech-Ségur lieu dit Al Pos Segur 1495
Périmont ancien cap Cap Périmont 1773
Pissevaches étang desséché estang de Fleury... Pissecaques XVIII (4)
Pistolle ferme
Poujol ferme 1763
Poulombe ancien fief aujourd’hui lieu dit
la Poumayrol ancien fief royal Al Pomayrol 1495
Quarante-Ans ferme
Quinsa localité aujourd’hui disparue lieu dit Villa Quincianus 782
Réveillon ferme
Rivière-Bas / Rivière-Haut ferme
Saint-Bernard, Saint Etienne, Sant estève , lieux dits 1495
Saint Geniès lieu dit Sainct Genîeys 1495, Saint Giniès 1773
Saint-Laurent égl ruinée sur le bord de la mer ; ancien bénéfice uni à la préchantrerie de st-Just de Narb - sainct Laurens de la Mer 1484, sainct Laurès 1495, Saint Laurent 1773, Saint Laurent chapelle 1781
Saint-Louis 2 fermes
Saint-Martial lieudit au terroir de Vendres 1782

Saint-Pierre ferme / Saint-Pierre promontoire, cap de Sant Peyre 1586, Roc de Saint Pierre ou de la Valière 1771, Roc de Saint Pierre 1781
Saint-Pierre anc redoute 1781, station de bains de mer, chapelle 1781, «Al cinny de Sant Peyré 1495/ Eglise de St-Pierre, Hôtel des Bains, Roc de la Batterie, redoute voir Saint-Pierre-de-la-Mer
Saint-Pierre-de-la-Mer ferme ; anc commanderie de l’ordre de Malte « Domus sancti Petrus de Mari 1167 « Domus hospitalis Sancti Petri de Mare » 1179 ; « Sanctus Petrus de Mari» 1276 ; « Bastida seu grangia Sancti Petri de Mari »1305 ; « Preceptor Sancti Petri de Mari » 1305 ; « Domus Sancti Petri de Mari, sita in insula de Lico » 1329 ; « Sainct Pierre de la Mer » 1345 ; « Sant Peire de Mer » 1389-1589 ;  « Commanderie de Sainct Pierre la Mer » 1606 ; « Saint Pierre de Mer » 1781 ; Saint-Pierre cadastre

Saint-Pons lieu dit « Sant Pos »1495 « Saint Pons »  1773
Les Salines ferme, ruines d’une anc saline
La Tour ancien fief royal Fleury « A la Tor » 1495 voir La Tour du comte Pierre : Tour-Du-Comte-Pierre, ancienne tour sur le bord de la mer « Turris Comitis Petri » 1323 « La Tour de Comte Peire » 1389 - 1589 ; « Tour de Comte Peyre » 1763 ; « ruines de Contepaire » 1781
Traoucats ancien fief du roi, lieu dit 1495
Tuffarel, ferme le mas de Tufarel 1773
Valade ferme
Valras ancienne tour « Inter canalem stagni de Perinhano et turrim de Valras » 1495
Grau de Vendres embouchure de l’Aude qui se confond aujourd’hui avec le grau de Valleras ; issue des eaux de l’étang de Vendres limite des départements de l’Aude et de l’Hérault
Vidal ferme
La Vigie anc tour à signaux
Villary ferme disparue « Allayria » 1495 «Vilary, casa ruiné » 1773
Les Vinassanes ferme disparue « Les Vinassanes, cazal découvert 1773 (Courtal crémat XVIII (?)

(1) contrairement aux indications de Sabarthès, le Ruisseau du Cascabel avec celui de la Combe Figuière forment le Ruisseau des Bugadelles avant d’atteindre l’Etang de Pissevaches en tant que Ruisseau de Combe-Levrière (cours temporaires lors d’orages ou de périodes d’aigats) ; il ne saurait aller vers l’Etang de notre ancien terrain de rugby alimenté par les cours tout aussi intermittents venus surtout de la Cresse (96 m) et donnant sur le Ruisseau de la cave Maîtresse. Entre les deux « bassins » (45 mètres pour celui des Bugadelles authentiques, 36 pour le bas du Courtal Crémat) se dresse le col de la Crouzette à 60-67 mètres d’altitude. En vertu de quoi, le draînage de l’étang de Fleury ou de Tarailhan n’a été possible que par l’aqueduc de l’époque préromaine (ligure) qui rejoint la source du Bouquet au village. Ce souterrain suit en gros la côte 30 au-dessus de la mer et les puits les plus profonds (construction et entretien) se situent au lieu dit « Les Traoucats », entre le pech Azam et le moulin de Fleury.  
(2) Courtala catégorie courtal, parc, bergerie.
A Marseille terme injurieux et Mistral se demande si « courtala » signifie bêta en languedocien.
Cortal Panoccitan. org = bercail, bergerie, basse-cour.
(3) comme par hasard de la part d’une commune de Narbonne plutôt accaparatrice, la limite ne suit pas les points les plus bas du vallon, ce qui leur donne l’entière propriété du port par exemple... fan cagar !
(4) historiquement Pissevaches semble former la partie sud de l’étang de Fleury aujourd’hui appelé « la Matte », surtout par les chasseurs qui y entretiennent des gabions pour la chasse à l’eau.