Follow by Email

dimanche 19 octobre 2014

La France rance / AMAÏ SI T’AGANTI !

L'ami bienveillant me dit que je suis bien venimeux, que c'est ma petitesse qui me fait mordre tel un roquet ! Et en plus, j'ose m'attaquer à cette institution, à cet héritier Gallimard portant si haut la culture parigote... pardon, franco-française ! L'ami lis donc l'article en entier... moi, j'assume et si c'était à reprendre je le réécrirais !   

<<... Parlo pounchut, seguis la modo
   Frégo-te amé lous Milords,
Nous autris gardaren...

... gardaren subre tout la lengo
que nous an après lous aujols...>>
                             Lou Doublidaïre. Jean Camp de Sallos.

Clocher de Salles d'Aude, le pays de Jean Camp... si quelqu'un a une autre photo à partager (photo autorisée, réutilisable), le cadran spécial de la mairie par exemple, ce n'est pas de refus...

J'ai souvent pensé que c'était chauvin, sectaire, enfin très cucu que certains en veuillent aux "Parisiens" de nous "envahir". C'est vrai que ce n'était pas très futé de leur renvoyer nos relents d'ail, de cèbe (de Lézignan, l’autre) et de cuisine à l'huile surtout que le ressentiment contre le Nord de Simon de Montfort remonte à huit siècles et quelques poussières d'années. Et puis il faudrait être capable de circonscrire l'accent germanopratin à ces snobs ou autres bobos plein de morgue (ça va avec le fric) qui prennent les provinciaux pour des cul-terreux !
Il n'empêche que ces tristes personnages, au plus haut de la ploutocratie, en arrivent, encore aujourd'hui, à exprimer parfois leurs vieilles haines.
Garo si s'avisoun de faïre de rasounoments, de mespresar notro vido et culturo, va suportaren pas ! De l'air aquèl moundé coumo disio la Séraphie ! E de fugi ler parara pas tout ! Prendran sul cioul ! Cargaran la musetto !   

PS : je peux proposer une traduction, il suffit de demander...