Follow by Email

mardi 29 août 2017

LES APPARATCHIKS DE L'OMERTA / Mayotte en Danger

Aux enkystés de l’éducation qui prétendent faire avancer Mayotte.

Un monde d'apparatchiks nomenklaturistes ! 

Et surtout, solidarité des corps d’Etat oblige, faire silence sur l’IMMIGRATION, l'OMERTA institutionnalisée !

Certes, tous les enfants doivent être accueillis sauf que ce leitmotiv sans l’exigence de moyens en rapport correspond seulement à du droit-de-l’hommisme, boboïsant, irresponsable... 

Une posture bien commode en fait car le haut-fonctionnaire pourtant déjà privilégié (un État dans l’État) sait que pousser à la dépense c’est compromettre et sa promotion et sa mutation !! 

En parlant de posture, un minimum d’honnêteté pour des gestionnaires de la pénurie consisterait à évoquer la grande injustice avec laquelle la France traite Mayotte plutôt que de les entendre faire chorus pour ressasser à l’envi tout ce que la brave république a bien pu faire pour le territoire ! (pour rappel de cette mesquinerie sans nom, Mayotte pèse 0,7 % du budget national !) 

Mais notre grande servante de l’Etat n’a-t-elle pas clamé que finalement les parents étaient libres de mettre les gosses dans le privé ?..
Un collège privé ne vient-il pas d’ouvrir à guichet fermé, sur Tsingoni, avec des transfuges de l’Éducation Nationale ?  

Madame Costantini, vous êtes d’une constance cynique ! 

caricature http://clipyourphotos.com/bender

PS : dangereuse, complètement dézinguée, la vice-recteur annonce à l'occasion de la mise en service du nouveau lycée, que les jeunes iront faire des stages en entreprise dans les pays voisins, se désolidarisant en cela de L’État qui depuis trop longtemps confond la coopération de zone en termes de "corrupteur" et de "corrompus"...