Follow by Email

mardi 27 juin 2017

SOIS PAS TRISTE COSTANTINI ! La réforme réformée

Sois pas triste Constance Cynique ! Toi qui es si obéissante, zélée et dévouée quand ça descend du ministère des sinistres crétins, tu vas pouvoir donner toute la mesure de tes capacités !

Tu as entendu Macron et Blanquer à l’Éducation Nationale ?
Ils ont dit 12 élèves en CP concernant les REP, ex ZEP, enfin les zones prioritaires (changer d'acronyme ça donne l'illusion que quelque chose a changé...) ! 

Tu saisis, Constance ? 12 alors que toi, tu en mets 58 dans le même local avec ton système de rotation qui fait tant penser aux ouvriers des 2 x 8 !

Et 58 / 12 ça fait ?.. toi qui pour te faire bien voir a toujours clamé que la France faisait assez à Mayotte, manière de pas dépenser... ce qui t'a garanti force promotions et primes ! Tu te souviens de cette rallonge... un 28 décembre quand, entre Noël et le nouvel an, le peuple ramolli par les festivités, ne devrait rien subodorer :

"... Le système donc, aux dires de la FAEN, récompense la « manière de servir » de ces gens-là. Ainsi un arrêté du 28 décembre 2014 vient presque doubler la prime annuelle aux recteurs de l’Éducation Nationale ! 25 620 euros soit 10 420 d’augmentation ! 68 % d’un coup ! On tousse au ministère : Najat a avancé une simple « mise à niveau » par rapport à la crème des fonctionnaires : mariée à Boris Vallaud, elle sait de quoi elle parle ! Son sens inné du ridicule lui a fait même prétexter une « crise de recrutement » qui nous fait bien rigoler quand on subodore les luttes d’influence entre réseaux, entre courtisans pour décrocher les faveurs des caciques, des apparatchiks du prince !.."
Article ici-même du 17 janvier 2015. 

Je m'égare, je m'égare... alors 58 /12 ça fait 5 salles de classe là où tu dis qu'avec une, maman la France fait de son mieux !

Sois pas triste Nathalie Costantini, va falloir t'accrocher pour une nouvelle prime ! T'es pas dans la mouise, hé (hein chez les nordistes), mais ils vont te rapatrier avec des fleurs et des flonflons et surtout sans évoquer le merdier que tu laisses derrière toi !