Follow by Email

mercredi 2 mai 2018

RABATTEURS DE LA MANNE PUBLIQUE / Mayotte, France en Danger !

https://lejournaldemayotte.yt/wp-content/uploads/2018/05/Lettre-ouverte-MOM-301-avril-2018-Point-manquant.pdf 


Florilège : 
"... Pire, nous vous avons relaté de nombreux exemples de collusion de l’Etat avec des intérêts privés des groupes du BTP qui agissent en véritables machines à privatiser l’argent public, et des groupes de la grande distribution dont les profits s’apparentent à un impôt féodal prélevé dans les poches d’une population démunie. 
De tout temps, les Mahorais se sont plaints de la façon dont le monopole d’Air Austral est conforté à Mayotte par la DGAC. Ils se plaignent aussi de la façon dont le port de Longoni a été abandonné aux mains d’une structure privée dont les intérêts priment sur le service public... " 
Ahahah ! les routes à Mayotte !  Le climat tropical qu'ils disaient ! 
FAUX ! Ils se sont piégés à enfin faire une route qui tient dans le temps (Tsararano-Tsoundzou, en particulier le secteur Ironi bé). 
Sinon, c'est : 
* trois fois moins de camelote ! 
* durée de vie trois fois moindre ! 
* et de toute façon trois fois plus cher ! 
... Faut demander à un prof de maths si cela correspond à puissance 3 !  
Hihihi... Les supérettes à Mayotte... Le grand importateur désirant sûrement récupérer sur le chiffre d'affaires diminué suite aux 40 jours de grève a tout augmenté ! 
exemple : 20 kilos de riz passés de 26 à 30 euros ! Faut demander au prof de maths si cela correspond à plus de 15 % !  Est-ce la récolte mondiale dont les chiffres seraient tombés concomitamment à la grève ?   

AIR AUSTRAL ? 
"... Le principal actionnaire d'Air Austral est une société d'économie mixte, la Sematra. Cette dernière réunit le conseil régional de La Réunion, le conseil général de La Réunion et la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion..." (Wikipedia)

La duplicité des élus donc de l'institution pour des retombées vers les intérêts privés et le ruissellement vers celui qui paie, le consouligneztroisfoistribuable ! 

LE PORT ? 
jamais développé ! jamais considéré ! On croit que l’État c'est nous et l’État c'est EUX !
Maintenant, quand on voit que deux participants ne sont plus partie prenante dans la lettre du 30 avril (comparez avec la photo 1), on peut se demander qu'en abondant dans le sens du "diviser pour régner" si le Collectif des Citoyens de Mayotte ne se tire pas une balle dans le pied, ce qui n'est pas pour déplaire aux autorités désireuses de maintenir la population sous narcotiques... Les menaces de comorisation forcée, la relative passivité par rapport aux urgences, le "laisser du temps au temps" (si cher aussi à Constance Cynique, la vice-recteur), en attestent...