Follow by Email

lundi 28 mai 2018

L’AFD et MAYOTTE… encore une preuve d’amour de la France !


L’AFD, Agence Française de Développement vient de distribuer ses aides avant tout aux pays en voie de développement. En 2017, néanmoins, une part est allée aux DROM-COM (Départements en même temps que Régions d’une part, Collectivités d’autre part, Collectivité sui generis pour la Nouvelle-Calédonie (quand on ne sait plus quelle appellation inventer !)

En 2017 :
* 940 €/hab en Martinique,
* 855 €/hab en Nouvelle-Calédonie,
* 758 €/hab en Guadeloupe,
* 482 €/hab à la Réunion,
* 354 €/hab en Guyane,
* 332 €/hab à Saint-Pierre-et-Miquelon,
* 226 €/hab à Mayotte,
* 214 €/hab en Polynésie Française,
* 0 €/hab à Wallis-et-Futuna.

Cette AFD serait plutôt une agence française de la « D »isparité, de la « D »isproportion, pour le moins d’un manque de convenance faisant de la France Outre-Mer, un ensemble presque catalogué comme devant être moins « D »oté parmi les pays étrangers en voie de « D »éveloppement. 
De fait, quand, en 2015, 2,518 milliards d’€ étaient « D »estinés aux Français, 6,782 milliards d’€ étaient « D »onnés aux étrangers. 

« Avec 1,6 milliard d’euros en 2017, les Outre-mer, pont entre la France et le monde, sont à nouveau au cœur de la stratégie de l'AFD… » Suit un blabla aussi amphigourique qu’hypocrite sur le développement durable, véritable serpent de mer tant qu’il végète dans des effets seulement d’annonce !
* « A nouveau à cœur », avec 1,6 milliards sur les 10,8 distribués, soit 15, 38 % ?
* « A nouveau à cœur », quand, en 2016, la même somme était donnée sur les 9,4 distribués, soit 17, 02 % ?
* « A nouveau à cœur », avec, en 2015, 1,518 milliards pour l’Outre-mer sur les 6,782 distribués, soit 22,38 % ?   
Toujours plus loin des yeux... Donc le blabla relève du mensonge, de la démagogie. Des effets « de manche », « d’estrade » ou « de tribune » comme on l’entend regretter par le pouvoir ne supportant pas la contradiction de la petite marge osant s'opposer… Ce pouvoir glorifiant le courageux Malien sauvant un bébé mais ignorant l'autochtone resté handicapé pour avoir voulu défendre un couple contre la racaille ! 

L’AFD 2016. Une plaquette de 47 pages dont 4 seulement pour les Outre-mer (Nlle-Calédonie, Martinique). Extraits choisis et commentaires : 

" L’AFD met en œuvre un plan d’action sur les migrations internationales. Objectifs : soutenir les apports  positifs des migrations  pour le développement..." (parce que les contraintes négatives ne doivent pas exister…)

* « La Jordanie est un laboratoire pour les enjeux démographiques et de changements climatiques ». Plutôt l’eau en Jordanie, car à Mayotte, également musulmane, c’est Dieu qui y pourvoira et on voit, comment, en 2016, alors que la retenue de l’Ourovéni est depuis longtemps programmée, comment la population fut mise à l’épreuve avec, en prime, une différence de traitement entre ceux qui subirent de plein fouet (le Sud) et ceux qui n’eurent pas de coupures au robinet ! 

* Plutôt les bananes du Pérou, « On continue en effet à détruire la forêt pour gagner des surfaces cultivables : plus de 60 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues à ce changement d’usage des sols… »
A Mayotte alors que ce problème a des conséquences désastreuses sur une surface aussi réduite que contrainte, le problème ne semble pas obnubiler outre mesure la haute fonction administrative de l’AFD ! « Sierras » et « selva » oui… « malavouni » connaissent pas ! 

* Une clinique juridique à Abidjan, « éviter la prison aux mineurs »
Ah, enfin quelque chose qu’ils font en ne faisant rien à Mayotte ! 

* ENFIN au milieu de la plaquette, « DEPUIS LONGTEMPS, NOUMÉA ET SON AGGLOMÉRATION  SONT CONGESTIONNÉES PAR LA CIRCULATION. POUR OFFRIR  UNE ALTERNATIVE EFFICACE À LA VOITURE, UN PROJET DE BUS  À HAUT NIVEAU DE SERVICE (BHNS) A ÉTÉ LANCÉ : NÉOBUS.  IL RÉPOND AUX ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX AINSI  QU’AUX BESOINS DE MIXITÉ SOCIALE ET D’ÉQUILIBRE ENTRE  LES TERRITOIRES. UNE APPROCHE AMBITIEUSE ET NOUVELLE QUI EST AU CŒUR DU MANDAT DE L’AFD EN NOUVELLE-CALÉDONIE. » Mise en fonction 2019…
Remplacez « Nouméa » par « Mamoudzou » mais demandez à l’AFD quelle « approche ambitieuse » elle réserve à Mayotte et si ce sera pour 2025 ou 2037 !
La Nouvelle-Calédonie se détache de la France qui s’accroche avec ses euros « …La France ne serait pas la même sans la Nouvelle-Calédonie… » E. Macron, 5 mai 2018…
Mayotte s’accroche à la France qui se détache avec ses euros mais nous laisse sa solidarité avec les Comores ! Vous pouvez bloquer l’île tant que vous pourrez !

* Ce panorama repart vite en Afrique  « L’Afrique subsaharienne représente 16 % de la population mondiale mais seulement 2 % des dépenses mondiales de santé… »
Mayotte représente 0,3 % de la population française et ne reçoit que 0,2 % des dépenses de la France, encore faudrait-il compter la moitié de ce financement dans l’aide aux étrangers invisibles, non recensés ! 

* Le comble ! S’il est un pays particulièrement fermé, sans jamais un reportage, une envie de voyage, de séjour, c’est bien l’Algérie ! Nous n’avons rien à partager même s’ils nous prennent de force par le poids de l’immigration. Mais pour l’AFD, c’est presque une lune de miel consentie par Laurence Tubiana, présidente du Conseil d’Administration de l’AFD pourtant issue « d’une famille juive algérienne (pieds-noirs)… » et arrivée en France à onze ans (c’est Wikipedia qui le dit)… 

«…faire communauté entre les deux rives de la Méditerranée, afin de favoriser l’émergence d’acteurs, et d’encourager le dialogue interculturel et la citoyenneté. On est en plein dans les objectifs de développement durable ! »

On est en plein dans la chienlit oui ! Allez donc voir à quoi ressemble le dialogue interculturel et la citoyenneté dans l’ancien quartier de la gare à Béziers ou, plus méditerranéennement encore, à Marseille !

* Plutôt Bali et la pêche durable…
… que les eaux même côtières de Mayotte livrées aux pillages des flottes notamment européennes… des pratiques très colonialistes !

* Oui à Zagtouli au sud de Ouagadougou pour le solaire photovoltaïque ou au Guatemala pour le kit « Kingo » afin d’apporter la lumière à ceux qui s’éclairaient à la bougie ou au kérosène.
Rien pour les nantis de Mayotte toujours avec leurs centrales à fioul, écologiquement remarquables ! Quand je pense que l’île d’El Hierro (Canaries, Espagne, Europe…) est quasiment autonome grâce aux énergies renouvelables ! 

* Ah ! second point en France ultramarine, la Martinique et ses seniors pour tenir compte d’une population qui vieillit… pour vite embrayer sur la dengue et la leptospirose en Asie du Sud-Est !

* Quand l’AFD promeut «  l’intelligence collective ».

« À L’AFD, NOUS EN SOMMES CONVAINCUS : L’AIDE AU DÉVELOPPEMENT PEUT ÊTRE LE SOCLE D’UNE SOCIÉTÉ PLUS SÛRE, PLUS JUSTE ET PLUS DURABLE.  AUJOURD’HUI, CETTE CONVICTION A BESOIN D’ÊTRE MIEUX PARTAGÉE… AUPRÈS DES FRANÇAIS D’ABORD, QUI PERÇOIVENT PARFOIS MAL LA FINALITÉ DE L’AIDE AU DÉVELOPPEMENT… »
Pourquoi la percevraient-ils mal s’ils étaient les premiers bénéficiaires de ce développement ? C’est un véritable calvaire de lire cette somme d’enthousiasmes pour les autres quand soi-même on est complètement oublié ! Comment des enfants délaissés ne seraient pas aigris en voyant que la mère patrie fait tant pour les autres ? Et pour quel résultat lorsqu’on constate par exemple que Madagascar se livre aux pillards chinois en exprimant bien qu’ils ne veulent plus suivre la France ! 

* « L’AFD est la banque française de développement. Publique  et solidaire, elle s’engage sur des projets qui améliorent  concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer.

Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé,  biodiversité, eau, numérique, formation -, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD).

Présente dans 108 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD  finance, suit et accompagne aujourd’hui plus de 2 500 projets de développement.
Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé,  biodiversité, eau, numérique, formation -, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD).

Présente dans 108 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD  finance, suit et accompagne aujourd’hui plus de 2 500 projets de développement. »

Ah oui, l’Outre-Mer ? 4 pages sur 47 de ce « Panorama » ! Joli tour d’horizon, en effet, pour ceux qui ne voient rien venir ! N’en jetez plus, tout est dit !  L’AFD à Mayotte, ce serait plutôt une Allocation de Fin de Droits… Sans aller plus loin dans les chiffres de 2015 néanmoins disponibles, relevons l’excellente analyse de l’AFD concernant Mayotte bénéficiaire de 38 millions cette année là, remarquablement passée à 58 en 2017 ! Un exploit d’après l’AFD qui a le chic pour retourner les faits à son avantage ! C’est mieux de le dire ainsi qu’en relevant que si Mayotte avait perçu en 2015, 6,37 fois moins que la Martinique (la mieux lotie des DROM-COM & CO sui generis), en 2017, ce grand écart n’était plus que multiplié par 4,15 ! 

Comment s’étonner alors du sentiment toujours croissant d’euroscepticisme bien marqué désormais en Italie, après la Hongrie, l’Autriche, la Slovaquie, la République Tchèque, la Pologne, puisque la représentativité constitutionnelle ne correspond plus qu’à une forme de démocratie confisquée ?